La Tête au Soleil, les Pieds dans la Boue.

Quel soleil ! en ce dimanche 2 février pour la troisième édition de l’Embusquade. On se croyait au printemps, tant il faisait bon, la chaleur d’un soleil radieux s’ajoutant à celle de l’accueil proposée par les nombreux bénévoles. Sourire des hôtesses, fouace maison pour accompagner le petit café, nous sommes bien au domaine de la Courbe. Ce qui ne change pas, non plus, c’est la nature plutôt mouvante du terrain. Les pluies des semaines précédentes ont rendu le tracé délicat, il va falloir glisser et choisir les bonnes trajectoires sous peine de goûter à un bain de boue pas forcément bien mérité ou tout du moins pas tout à fait désiré. Comme aurait dit Coluche : « ça patinait, mais presque !  » Brice contrôle dans la boue, mais se relâche sur une des rares portions de goudron et teste sans trop de bobos la dureté du macadam, c’est le métier qui rentre en même temps que les gravillons sous la peau. Hélène, Agnès, Jean-Pierre, Pascal, Julien et les deux Philippes rallieront l’arrivée avec plus ou moins de difficultés et beaucoup de bonheurs, sans rayer la carrosserie. La dernière côte fut délicate pour tout le monde, pour Agnès et moi-même elle sembla interminable, merci aux copains d’être venus à notre rencontre, la misère est moins triste à plusieurs, même lorsqu’il y a du soleil. Super ravitaillement à l’arrivée, pour vous remettre sur pattes rien de tel que les pâtes de fruits de l’ami Raoul. N’oublions pas non plus le partage de la bière offerte à l’arrivée, Agnès a eu son petit verre de vin blanc, délicate attention du barman. J’allais oublier l’essentiel, Pascal remporte le trophée dans sa catégorie, et Maxi-Alu loupe le coche pour deux secondes, un verre de rhum en moins la veille et il enrhumait son adversaire, c’est évident. Arrivée groupée du team Ecla au repas, où nous firent honneur à la poule au pot mise en avant par le bon roi Henri. Pascal aida même les convives qui peinaient à terminer leur gâteau. Vous le voyez, la victoire n’a pas changé notre homme, il est resté simple et il sera toujours prêt à rendre service lorsqu’il s’agira de finir un dessert à partir du moment où celui-ci sera sans gluten. Merci à tous les bénévoles, l’organisation était parfaite et nous reviendrons l’année prochaine, en espérant que janvier sera moins humide.

No Replies to "La Tête au Soleil, les Pieds dans la Boue."


    Got something to say?

    Some html is OK