Labastide : Montée de Genoux et Descente à la Cave

C’est donc la cave de Labastide de Lévis qui a servi d’alibi  oenologique  à notre sortie sportive, ou bien le contraire, enfin c’est vous qui voyez. Accueil sympathique à l’ombre des platanes avant de partir en direction de la forêt et des vignes pour l’interprétation de notre récital. Les moustiques ont eu à peu près  la même idée, ce qui a rendu les premières minutes assez piquantes et les claques sur les cuisses destinées à écraser ces gêneuses ( chez  cette espèce ce sont les femelles qui attaquent) ont donné le rythme  de la séance. Course effrénée à travers les rangs de vigne, exercices d’équilibre, bref une bonne heure de travail destinée aussi à se donner bonne conscience avant de passer aux choses sérieuses. Les cavistes avaient dressé les tables bien au frais sous les arcades. Chacun et chacune avaient apporté un petit quelque chose, le cake de Fouzia, les croquants de Marie-Françoise, les madeleines de Caroline, le pâté de Renaud se sont fait remarquer sans que les autres mets proposés ne déméritent. Nous avons dégusté et apprécié quelques verres et aussi quelques vers (merci Sabine et Edmond), les premiers ayant, il faut bien le reconnaître, rencontré un succès légèrement plus vifs que les seconds. Merci à  la cave de Labastide de nous avoir si bien reçus. Nous avons apprécié le début de la promenade dans la fraîcheur du rosé du soir, nous avons exécuté sans fausses notes et avec subtilité toute  la gamme des rouges et nous avons  terminé  avec élégance notre périple œnologique dans l’effervescence des blancs. Bon courage à celles et ceux qui participent à l’organisation des championnats de France et bonne course à celles et à ceux qui ont prévu de se frotter au pic d’Aneto ce week-end.

No Replies to "Labastide : Montée de Genoux et Descente à la Cave"


    Got something to say?

    Some html is OK