En Mai, les Loisirs font ce qui leur plaît !

Cordes sur 7ème Ciel
En ce dimanche ensoleillé, un petit vent du Nord agitait joyeusement le linge étendu sur les cordes et incitait les participant(e)s (que du beau linge) à s’agiter joyeusement dans la campagne autour de Cordes. Nos deux JJ (Joris et Julien) s’ils n’avaient pas abandonné leur petit village près de Napoli, avaient quand même laissé derrière eux Albi et sa cathédrale pour dompter le 21 km. Et quand ils sont arrivés, presque vainqueurs, l’œil de velours comme une caresse, la foule s’est écrié, « les voilà ! les voici ! » Bravo à nos deux champions qui ont bien mérité leur séance de récupération à base de houblon, de saucisses, de frites et de mayonnaise. Pendant ce temps là, à Strasbourg, Diane faisait briller les couleurs de l’Ecla sur 10 km. Sur le 10.6 km, nous étions plus nombreu(ses)x, à nous lancer dans l’aventure. Cela commençait gentiment avec une petite balade sympa en direction de Souelle (que j’aime) qui nous permettait de bénéficier d’un panorama sublime sur la cité de Cordes. Hélas une pierre fut fatale à la cheville de notre leader Romain, nous lui souhaitons un prompt rétablissement. Je ne sais pas si cela le consolera, mais il n’est pas le premier Romain à souffrir dans ce secteur, quelques légionnaires de Jules César ont eux aussi subi quelques dommages corporels, souvent bien plus graves. Lorsque nous avons eu fini de batifoler dans la campagne environnante, nous avons eu droit de cité, mais Cordes est raide et il a fallu se jeter dans les pavés, jusqu’en à avoir marre. Nous avons parcouru la ville en long et en large, mais surtout en hauteur et en profondeur, sous le regard goguenard des gargouilles et celui admiratif des touristes matinaux. A force de tournicoter, nous avons presque failli faire des nœuds, mais finalement nous avons fini par arriver à bout de Cordes. Florence participait à son premier trail, il faut bien commencer, elle n’a pas choisi le plus facile, elle s’en est parfaitement sortie et affichait un large sourire à l’arrivée. Xavier, comme dans la vie, accompagnait Caroline qui voyait dans cette sortie un entraînement pour son triathlon à Albi, Olivier (Tanguy) a fort apprécié la verdure, David était content d’avoir pu s’inscrire à la dernière minute et d’être à l’heure pour le repas d’anniversaire de son fils. Marion l’emporte en senior fille, Vincent a de la chance, il fera des économies (il semblerait qu’il n’y en a pas de petites) puisqu’elle s’est vu offrir un magnifique bouquet. Le plus improbable reste à relater, je suis le lauréat d’un heureux concours de circonstance et je l’emporte en V3. Je fus sans conteste le plus surpris, mais mon ami speaker, Philippe Aubert, l’était presque tout autant. Tant que j’en suis à la famille Aubert, quel plaisir de revoir Michèle sur le terrain en tant qu’athlète, pour ce qui est du bénévolat, elle est restée constamment en première ligne, que ce soit pour le marathon, pour l’Ekiden ou pour l’Ecla. Encore un bien beau dimanche, de sport, de sourires partagés et de bonne humeur. Merci à tous les bénévoles qui permettent ces moments irremplaçables. C’était vraiment Corde sur 7ème Ciel en ce dimanche printanier.

Causse Toujours, ça nous Intéresse
Tout est dans le titre ; Larzac Trip Trail la Verticausse. Vous vous doutez bien que ce n’est pas du plat, mais plutôt du costaud, du sauvage, du brutal. Les plus courageux se sont élancés à 10 H ce matin pour 46 km et 2500 m de D+, ils ne reverront Christelle qu’à l’arrivée. Bravo, c’était, elle devant et tous les autres derrières. Bonne nouvelle, Maxi-Alu arrive sans tracas ni blessures, il faut dire qu’il a été très prudent dans les descentes. Pascal en grande forme maîtrise parfaitement le 23 km et prend le temps d’admirer les formidables panoramas offerts aux concurrents tout au long du parcours. Sur le 13 km, j’ai été obligé de demander de l’aide pour sortir d’un roncier qui m’avait tendu les bras sur le bord d’un sentier en dévers. La météo était quasi idéale, pas de pluie, une bonne dizaine de degrés. Impeccable, merci aux organisateurs de nous avoir fait découvrir les trésors de ce petit coin de l’Aveyron. Pendant ce temps là, les montagnard(es) de l’équipe des Eclalbanais domptent en relais les 120 km du trail du Pic Saint-loup, bravo à cette belle équipe mixte.

No Replies to "En Mai, les Loisirs font ce qui leur plaît !"


    Got something to say?

    Some html is OK