Après le Beau Temps Vient la Pluie

Au départ, c’était la météo idéale, température fraîche, ciel nuageux, pas de vent. Tout le monde avait le sourire, heureu(se)x d’être présent(e) sur la ligne, nous n’avions pas souffert pour rien à l’entraînement, les chronos allaient parler, les records allaient tomber. Les nuages se sont bien tenus pour les participant(e)s du 10 km et du semi. Cela a permis effectivement à pas mal de monde de battre son record ou de s’en approcher très près. Edmond, montre qu’il est désormais régulier à 42 minutes sur le 10 km, Pascal signe une petite contre performance en 59’, mais il a pas mal d’excuses, il accompagnait Serge, il est venu à ma rencontre sur le semi et surtout il devait garder de l’influx pour encourager les Rouge et Noir du stade qui jouent l’accès aux phases finales contre La Rochelle cette après-midi. Daniel passe sous les 50’, Michel renoue avec la compétition après un long arrêt et rajeunit de 10 ans, il va certainement décider de prolonger lui qui devait bientôt partir à la retraite. Sur le semi, les vétérans et les filles sont au top, Annick qui était partie pour pulvériser son record, doit ralentir sur les 5 derniers kilomètres, la faute à une cuisse douloureuse, elle en a presque perdu le sourire pendant un dixième de seconde, mais très vite le naturel est revenu au galop. Laurent ayant dû déclarer forfait sur blessure, nous n’avions qu’un représentant sur le Marathon, Stéphane vivait ici  son premier Marathon, il a commencé sous les nuages et a fini sous la pluie, mais je lui laisse la parole « Paradoxalement c’est une météo que j’apprécie pour ce type de course même si je dois avouer q’un simple crachin aurait suffit. J’étais parti avec le meneur d’allure des 4h que j’ai suivi jusqu’au 36 km. Ensuite les jambes m’ont obligé à ralentir quelque peu. Pour une première sur marathon, c’est déjà pas si mal même si l’objectif n’est pas atteint. J’ai maintenant une bonne excuse pour retenter l’expérience. Mais d’abord place à la recup. Un conseil pour ceux qui cherche un bon régime avant l’été, le marathon est un moyen rapide et efficace. J’ai perdu 2,5 km dans la matinée ». Bravo à toi, j’ai deux nouvelles à t’annoncer, une mauvaise et une bonne, commençons par la mauvaise : tu vas vite reprendre tes 2,5 kg, passons à la bonne : tu as le choix entre la bière, le chocolat, le saucisson, etc pour les récupérer. Bravo à toutes et à tous, merci aux bénévoles qui rendent ce genre de manifestation possible, nous avons vraiment une pensée émue pour eux qui sont restés stoïques, efficaces et souriants sous la pluie. Merci à nos supportrices et à nos supporteurs, mention particulière à Joris qui cette année était sur le parcours pour nous encourager, l’année prochaine il sera avec nous à caresser (pour les plus délicat(e)s) ou à dévorer (pour les plus voraces) le bitume. Pendant ce temps-là, Christelle et Maxi-Alu défendaient nos couleurs du côté d’Argelès au trail de la Massane (36 km, 2000 m D+), espérons que les Albères n’ont pas été trop méchantes avec nos camarades et qu’ils se seront bien amusés en Catalogne. Dernière minute, ils ont réussi à vaincre, la pluie, le vent et tous les pièges de la montagne, ils vont nous revenir en pleine forme.

No Replies to "Après le Beau Temps Vient la Pluie"


    Got something to say?

    Some html is OK